laligueLa Ligue de l’enseignement a été crée en 1866 par Jean Macé, un républicain fortement marqué par le coups d’Etat du 2 décembre 1851. Convaincu que l’éducation était la réponse au déficit démocratique d’alors, il lui tenait à cœur de “faire des électeurs et non des élections”.

150 ans après, la Ligue de l’enseignement demeure l’un des plus importants mouvement d’éducation populaire en France, regroupant plus de 30 000 associations et 1,6 millions d’adhérents dans une centaines de fédérations départementales. Engagée auprès de l’école publique, laïque et républicaine, la Ligue poursuit des actions qui s’inscrivent dans la continuité du système scolaire : formation professionnelle, animation, vacances et loisirs éducatifs, service civique, mais aussi aux côtés de la vie associative, relais de la solidarité sur les territoires.

La Fédération du Nord

L’Union des Amicales Laïques du Nord (U.A.L.N) vit le jour à Roubaix en 1924, en présence du Président du Conseil Edouard Herriot. Fédération d’associations laïques, l’U.A.L.N fut, avec les fédérations de la Loire et de l’Isère, à l’origine de la transformation de la Ligue de l’enseignement en confédération générale des œuvres laïques. Reconnue d’utilité publique en 1949, elle devient la Fédération Laïque des Associations Socio-Educatives du Nord (FLASEN) en 1972.
C’est en 2012 que la fédération prendra le nom de Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord dans un souci de visibilité au niveau national. Les missions menées par la fédération demeurent cependant inscrites dans l’idéal laïc et républicain qui anima sa création 91 ans plus tôt. Mouvement d’éducation populaire depuis ses débuts, la Fédération du Nord dispose de plusieurs pôles pour accompagner l’éducation tout au long de la vie : un Pôle Education, un Pôle Formation, un Pôle Vacances et séjours éducatifs et un Pôle de soutien à la vie associative.

Nos valeurs

Laïcité

La Laïcité est une valeur essentielle. Elle est liberté, et notamment protection d’une liberté individuelle fondamentale : la liberté de conscience. Elle est égalité et fraternité, la solution pour vivre ensemble dans le respect de nos différences. Nous l’avons parfois oubliée, tantôt négligée, mais aujourd’hui, aucune tergiversation n’est possible ni envisageable.

Depuis près de 150 ans, la Ligue de l’enseignement milite pour une République laïque, démocratique et sociale. La laïcité, valeur de civilisation et principe de droit figurant dans notre constitution, implique des efforts constants contre les injustices et pour la dignité de chaque individu. Éthique de la diversité, du débat et de la responsabilité, elle doit être vécue dans ses dimensions sociales, économiques, civiques et culturelles.

Citoyenneté

Dans un contexte où la démocratie est affaiblie par la crise sociale et morale subie par nombre de concitoyens, la volonté première depuis l’origine de notre mouvement d’éducation populaire est de former les citoyens et de faire vivre une démocratie vivante et plus continue.

Notre défi citoyen peut se décliner ainsi :

  • Agir avec les habitants plutôt que pour eux
  • Agir en priorité vers les milieux populaires
  • Retrouver les moyens d’agir pour l’école de tous
  • Faire en sorte que la diversité culturelle soit vécue comme une richesse pour la société
  • Permettre l’accès de tous aux loisirs et aux vacances
  • Favoriser la mise en œuvre d’une culture politique de l’environnement et du développement durable
  • Reconnaître et favoriser l’expression de la diversité et lutter contre toutes les formes de discrimination

L’éducation

Le « mécanisme » de l’Éducation Populaire peut se traduire en quelques idées fortes :

  • Comprendre le monde dans lequel on vit pour agir sur lui, le transformer, vivre mieux
  • Peser sur son environnement pour un devenir commun avec plus de justice et de fraternité.

L’Éducation Populaire, c’est s’associer pour faire vivre notre devise républicaine afin que notre société soit réellement démocratique, laïque et sociale. Mouvement basé sur le principe essentiel de la confiance dans le peuple, l’Éducation Populaire désigne toutes les initiatives éducatives qui se développent, généralement sous la forme associative, en dehors de l’école.

Pour que la volonté de Jean Macé, fondateur de la Ligue de l’enseignement, de « faire penser ceux qui ne pensent pas, faire agir ceux qui n’agissent pas, faire des hommes des citoyens » passe dans les faits, l’Éducation Populaire doit montrer à tous, toutes générations confondues, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, urbains et ruraux, qu’il y a un sens à l’action, que les objectifs existent, concrets, significatifs et mobilisateurs.