L’Appel au secours du CRAJEP Hauts-de-France : Respecter la Convention Internationale des Droits de L’Enfant.

Chaque nuit dans de nombreuses villes et territoires de notre région, des enfants sont livrés à eux-mêmes. La situation des jeunes migrants, et plus spécifiquement celle des mineurs non accompagnés dont le nombre ne cesse de croître, est alarmante : pas d’accès aux droits fondamentaux, pas de mise à l’abri, pas d’accès à l’éducation ni à la santé. Des jeunes qui errent, des enfants qui dorment dehors dans le froid, des mineurs en danger.

De nombreux acteurs associatifs, citoyens ou professionnels dénoncent le traitement réservé aux jeunes étrangers se déclarant mineurs non accompagnés (MNA) et leur difficulté à obtenir un accompagnement global pluridisciplinaire adapté (social, juridique et médico-psychologique) ainsi qu’à faire reconnaître leurs droits. Les enfants sont traités comme les adultes malgré leur situation de vulnérabilité, ce qui est contraire à la législation française en matière de protection de l’enfance.

Un mineur non accompagné est un mineur en danger ! Ceci est, en définitive, la seule considération à prendre en compte. Animés par cette conviction, nous demandons que les situations de vulnérabilité des mineurs non accompagnés soient traitées en accord avec la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

De nombreux citoyens s’engagent individuellement ou collectivement pour aider ces jeunes à obtenir la protection à laquelle ils aspirent et à laquelle ils ont droit. Nous saluons cette mobilisation et l’encourageons. Mais lorsque l’essentiel est en jeu c’est aussi une réaction collective forte dont nous avons besoin. Il nous faut nous mobiliser davantage collectivement, nous organiser pour dire et agir.

Aussi nous demandons à l’ensemble de nos associations, fédérations, ou mouvements de participer aux initiatives d’accueil et de soutien, d’ouvrir leurs structures ou leurs équipements, de se mobiliser pour répondre à l’urgence.
Nous ne pouvons nous résigner : il faut réussir à accompagner, à structurer un éventuel parcours avec les jeunes.

Enfin nous alertons l’ensemble des responsables politiques et publics sur la gravité de cette situation. Le premier accueil des jeunes dans des conditions dignes et sécurisantes doit être inconditionnel et garantir un temps de répit permettant l’émergence d’une relation de confiance et la diffusion d’une information claire. Un bilan de santé doit être établi et l’accès aux soins doit être garanti.

Aujourd’hui, chaque jour, dans notre région des Hauts de France, les droits de l’Homme sont abimés. Et ceux des enfants, piétinés.

Le CRAJEP, Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire, est une coordination associative qui a pour vocation d’animer le réseau des mouvements de Jeunesse et d’Education Populaire membres en favorisant l’information, la concertation et la coopération. Par ailleurs, il promeut et représente ses membres auprès des pouvoirs publics et au sein d’espaces de concertation régionaux ; il s’implique politiquement sur les questions de Jeunesse et d’Education Populaire en contribuant à la mise en oeuvre de politiques éducatives tout en assurant une veille informative sur ces questions et en demeurant force d’interpellation à l’égard des institutions régionales ; il accompagne une réflexion collective sur les questions de Jeunesse et d’Education Populaire à partir de l’expérience et de l’implantation des mouvements sur les territoires.

La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord mobilise le réseau des Juniors Associations et des volontaires en Service Civique pour la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme du 19 au 25 mars 2018, dans le cadre d’un projet dénommé les “messagers du net”.

Lire la suite

Alors que les sessions de formations BAFA et BAFD pour la période des vacances d’hiver s’achèvent à peine, la planification et l’organisation des prochaines sessions pour les vacances de Printemps suivent leur cours.

Cette dernière période aura permis de développer de nouveaux partenariats et donc, de collaborer avec de nouvelles structures associatives et/ou de collectivités. Cette collaboration sera dans la continuité des formations pour les prochains stages.

Dès le 21 avril 2018, ce ne seront donc pas moins d’une trentaine de formations qui démarreront dans tout le nord, tant au niveau des formations générales que des approfondissements et qualifications. Une session d’assistant santé et de surveillant de baignade est notamment planifiée ainsi qu’une session de base pour la formation BAFD.

La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord accompagne le projet du Dialogue Structuré Régional porté par le CRAJEP.

Ce projet vise à la réappropriation de l’espace public par les jeunes, à l’échelle de la région Hauts-de-France, par le dialogue avec les pouvoirs publics (de la ville à la région). L’objectif est de donner plus de place aux jeunes dans la définition des politiques qui les concernent. Lire la suite

Dans le cadre du partenariat avec la Protection Judiciaire pour la Jeunesse, Marie Sledzianowski et Valentin Herpeux, animateurs socio-éducatifs, interviendront au Centre Éducatif Renforcé de Poix du Nord. Pour cette première session 2018,  des ateliers citoyenneté et savoirs de base auront lieu chaque lundi et vendredi du 19 mars au 4 mai. Lire la suite

Les conseillers citoyens (accompagnés depuis deux ans par la Ligue de l’enseignement) travaillent cette année en partenariat avec la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut sur le Projet de Rénovation Urbaine de leur quartier. L’équipe de techniciens (chargé de projets, architectes et urbanistes) a préparé, en partenariat avec les membres du Conseil Citoyens, cinq temps forts pour demander l’avis des habitants sur les projets urbains. Lire la suite