Communiqué de presse du Mouvement Associatif, 18 octobre 2018

Le gouvernement semble aujourd’hui prêt à se saisir des enjeux de vie associative. Le Mouvement associatif s’en félicite mais attend que les premiers signes s’accompagnent de mesures immédiates en faveur des associations.

Un an après le lancement par le Premier Ministre d’une concertation sur les enjeux de vie associative, et 4 mois après qu’un rapport nourri de 59 propositions lui ait été remis, le gouvernement semble enfin décidé à en faire le socle d’une politique de vie associative coconstruite et structurée.

La nomination auprès de Jean-Michel Blanquer d’un secrétaire d’État, Gabriel Attal, chargé de l’engagement, du service national universel et de la vie associative en est un premier signe. L’annonce
hier par le Ministre et le secrétaire d’Etat, lors du Forum National des associations et des Fondations, de la perspective d’un plan d’action pluriannuel, comme nous l’avions demandé, qui sera présenté et discuté avec les acteurs associatifs d’ici la fin du mois de novembre, en est un deuxième. Le Mouvement associatif s’en félicite.

Le secrétaire d’État a annoncé un travail sur 5 axes, faisant écho au rapport issu du chantier vie associative :

  • mieux soutenir l’engagement bénévole ;
  • améliorer l’accompagnement des associations sur le territoire ;
  • soutenir les associations employeuses ;
  • renouveler le dialogue civil ;
  • simplifier la vie des associations.

Le Mouvement associatif s’impliquera pour nourrir ces priorités.

Le Mouvement associatif attend aujourd’hui que la mesure des enjeux soit prise dès le projet de loi de finances 2019, avec l’annonce de trois premières mesures concrètes :

  • un renforcement significatif du fonds de développement à la vie associative (FDVA), pour la formation des bénévoles et le soutien aux projets associatifs territoriaux ;
  • la mise en place de moyens pour le soutien à l’emploi associatif socialement utile pour les petites associations ;
  • le renforcement des moyens dédiés à l’accompagnement des associations, notamment au travers du DLA.

Le Mouvement associatif restera attentif à ce que ces premières réponses apportées par le gouvernement aux attentes des associations donnent lieu à l’élaboration d’une politique publique, ambitieuse et moderne, pour soutenir la création, la vitalité et la croissance de la vie associative.

A propos du Mouvement Associatif

Porte-voix des dynamiques associatives, le Mouvement associatif rassemble plus de 600 000 associations (soit 1 association sur 2 en France), réunies au sein de différentes organisations. Son ambition est de favoriser le développement d’une force associative utile et créative. Le Mouvement associatif intervient sur quatre axes de réflexion et d’action : l’engagement, l’économie, l’action publique et l’emploi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.