La France face au syndrome MILA

Mila est enfin retournée au lycée. La jeune Iséroise de 16 ans n’avait, jusque début février, plus mis les pieds dans son établissement scolaire depuis l’avalanche de menaces de mort dont elle est victime, faisant suite à ses propos critiques sur l’Islam. Une situation qui interpelle alors que la critique de la religion est un droit constitutionnel dans notre pays, quelle que soit la religion ciblée.

Le mois dernier, notre édito d’INFOLIGUE invitait nos adhérents à s’interroger sur la question de la liberté de la presse, et bien au-delà, de la liberté d’expression, 5 ans après les attentats contre Charlie Hebdo de 2015.

Depuis plusieurs semaines, Mila, une jeune lycéenne est déscolarisée, pour cause de menaces de mort suite à ses propos critiques sur, mais pas nécessairement contre, une religion. Si l’adolescente de 16 ans n’a pas été exfiltrée de son lycée, elle n’est pourtant pas en capacité de réintégrer son établissement scolaire … ni aucun autre.

Après avoir ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale » à son encontre, le parquet de Vienne a finalement classé cette procédure sans suite le jeudi 30 janvier. Le même jour, la Ministre de la Justice reconnaissait avoir commis une maladresse en déclarant qu’insulter une religion était « une atteinte à la liberté de conscience ». Trop tard, le processus de buzz s’était déjà enclenché.

Février 2020, en plein mouvement contre la réforme des retraites et alors que la question du Corona virus contribue à tendre progressivement l’opinion public, voilà qu’à nouveau la France s’interroge sur une question épidermique liée à son rapport au religieux, et notre société semble butter sur la notion de Laïcité.

A nouveau, il convient d’alerter face à ces réactions en chaîne, inquisition de jeunes gens mis aux piloris par des bien penseurs, doublé d’un déferlement systématique de haine sur les réseaux sociaux, sous couvert d’anonymat.

Le racisme qu’est-ce que c’est ? (…) C’est la mise en question des personnes pour ce qu’elles sont. Mais ce n’est pas la mise en question de la religion. On a le droit (…) d’être athéophobe, comme on a le droit d’être islamophobe, en revanche, on n’a pas le droit de rejeter des hommes et des femmes parce qu’ils sont musulmans”, a expliqué le philosophe Henri Peña-Ruiz.

Pourtant pas d’amalgame, nous condamnons les discours de haine qu’ils soient antisémites, anti-immigration, anti-islam, antiféministes, anti LGBT… Mais, nous invitons à la mesure et à défendre pour chacun la liberté d’expression. Critiquer le « sacré » n’est en rien un crime.

Force est de constater qu’en France, en 2020, une jeune femme puisse encore devenir le bouc émissaire et l’objet de curiosité de toute une frange de la classe médiatique et politique.

Attention aux dommages, alors qu’on livre une mineure en pâture aux médias et haters, qu’on dévoile son orientation sexuelle au grand jour, passe au crible ses qualités et défauts, analyse son apparence ou ses aspirations … n’est-ce pas une forme d’inquisition ou une démarche qui rappelle des méthodes fascistes et totalitaristes ? Comme un drôle d’écho au traitement réservé à la jeune Gréta Thunberg, égérie de la jeunesse mobilisée contre le changement climatique et poil à gratter des Gouvernants et des géants économiques mondiaux.

Nous rappelons que partout en France il est possible de critiquer ou d’insulter une religion, ou toute autre croyance et conviction philosophique ou politique, sans encourir de poursuites. Une garantie de liberté d’expression notamment assurée par les articles 10 et 11 de la Constitution française.

Bruno VERBEKEN
Président de la Fédération du Nord

Dans un contexte où la démocratie est affaiblie par la crise sociale et morale subie par nombre de concitoyens, la volonté première depuis l’origine de notre mouvement d’éducation populaire est de former les citoyens et de faire vivre une démocratie vivante et plus continue.

On ne nait par citoyen, on le devient. Cela s’apprend et lorsqu’une démocratie oublie ce fondamental, le risque est majeur.

Notre défi citoyen peut se décliner ainsi :

  • Agir avec les citoyens plutôt que pour eux
  • Agir en priorité vers les milieux populaires
  • Retrouver les moyens d’agir pour l’école de tous
  • Faire en sorte que la diversité culturelle soit vécue comme une richesse pour la société
  • Permettre l’accès de tous aux loisirs et aux vacances
  • Favoriser la mise en œuvre d’une culture politique de l’environnement et du développement durable
  • Reconnaître et favoriser l’expression de la diversité et lutter contre toutes les formes de discrimination

Les élections municipales représentent une très belle occasion de partager et faire vivre un message fort à l’attention des véritables décideurs : les électeurs.

Nous nous sommes donc engagés, Fédérations du Nord et du Pas-de-Calais, dans une démarche de mise en valeur de nos dispositifs, des initiatives des membres de notre réseau, en matière de citoyenneté notamment, en vue de faire société.

Laïque et indépendante, la Ligue utilise les champs éducatifs, artistiques, de l’ESS, du numérique, de l’école pour diffuser ses valeurs et son message.

Nous vous invitons à découvrir les 3 premières vidéos d’une campagne à retrouver sur les réseaux sociaux :
#1 éducation
#2 ESS
#3 Citoyenneté numérique

« La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence. » Albert JACQUARD

Pour cette newsletter mensuelle, nous allons nous axer sur un évènement majeur pour la Ligue de l’Enseignement Nord, qui a eu lieu le vendredi 24 janvier, à Lille : La préparation pour la semaine ‘Faites la Fraternité’.

Vendredi 24 janvier 2020, avait lieu la journée de préparation de la Semaine Départementale ‘Faîtes la Fraternité’ au centre social projet de Faubourg de Béthune à Lille. Cette semaine sera consacrée à la lutte contre les discriminations et pour l’éducation à la diversité. Dans ce cadre, La Ligue de l’Enseignement organisera des évènements dans tout le département du Nord du 07 au 21 mars prochains.

C’est pourquoi nous avons organisé une rencontre avec nos partenaires, afin d’échanger sur des thématiques en lien avec la fraternité et mettre en œuvre des projets ensemble, pour la Semaine ‘Faîtes la Fraternité’.

La journée se déroulait en 2 temps.

Tout d’abord, le matin, après un mot de bienvenue de notre Président Bruno VERBEKEN, nous nous sommes répartis autour de différents ateliers. Ceux-ci étaient animés par des salariés de la Ligue. Les sujets des ateliers étaient diversifiés : les préjugés autour de la pauvreté, la fraternité et l’environnement, les idées reçues autour des personnes immigrées, les outils et ressources de la Ligue pour animer des débats sur ces sujets.

Pour les chargées de mission du pôle vie fédérative, d’un côté, cela nous a permis de rencontrer les partenaires avec qui nous échangeons régulièrement. D’un autre côté, nous avons vu avec joie que plusieurs services civiques que nous accompagnons se sont mobilisés pour cette journée.

L’après-midi a été l’occasion d’échanger avec les personnes présentes et de mettre en place des projets pour la semaine de la Fraternité du mois de mars. Différentes idées ont émergé et se mettent aujourd’hui en place pour le printemps.

Contacts :
Mathilde ERNST et Estelle VILCOT
Chargées de mission Référentes Service Civique

Le 29 janvier dernier, le pôle éducation a réalisé une formation ayant comme thème « Quelles pédagogiques pour prévenir les discriminations ? ». Cette formation a été réalisée dans le cadre de l’offre de formation de la Ligue de l’enseignement à destination des enseignants.

Dans le cadre de son action d’association complémentaire de l’École publique, La Ligue de l’enseignement du Nord accompagne les établissements scolaires, et les personnels de l’École qui souhaitent s’engager dans des projets d’éducation à la laïcité, à la citoyenneté, ou encore à la diversité en inscrivant ces actions dans le cadre des différents parcours scolaires.

Le 29 janvier dernier, une vingtaine d’acteurs qui font l’École ont participé à la formation organisée par la Ligue de l’enseignement du Nord dans le cadre de notre partenariat avec CANOPÉ Lille : enseignants-stagiaires, enseignants titulaires, CPE, psychologue, enseignante spécialisée, assistants sociaux…

Au programme de la formation :

  • Un Photolangage philosophique pour les présentations
  • Un cultionary sur les préjugés
  • Un jeu de rôle intitulé « Qui fait quoi ? » sur les stéréotypes
  • Un autre photolangage sur les discriminations, ont rythmé cette après-midi de formation. Le tout, accompagné de points théoriques permettant d’outiller notre public du monde éducatif.

Les autres formations que nous proposons à destination des enseignants et personnels de l’École de l’Académie sont présentés dans notre plaquette : https://www.ligue62.org/wp-content/uploads/2019/09/Guide2019-VersionWeb.pdf

Contact :
Naoufal YAHYAOUI
Chargé de mission Éducation
education@ligue59.org

Les activités de sensibilisation citoyennes et de savoirs de base se poursuivent dans les différentes unités éducatives du département du Nord (Douai, Dunkerque, Lille, Maubeuge, Villeneuve d’Ascq et Sin le Noble).

Chaque semaine, la Ligue de l’enseignement du Nord anime des ateliers débats notamment sous forme de jeux à destination des jeunes mineurs pris en charge par la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

L’objectif étant d’apporter aux jeunes les outils pour développer leur esprit critique leur permettant de mieux appréhender les enjeux de notre société, mais aussi d’échanger et de débattre avec eux sur les thèmes de la Laïcité, la Citoyenneté de la Diversité.

Ces activités, ainsi que celles relevant du savoir dit « de base » peuvent s’inscrire dans le processus d’obtention du Certificat de Formation Générale par les jeunes. Ces interventions continuent jusqu’à la fin de l’année scolaire dans le cadre du partenariat entre la Ligue de l’Enseignement du Nord et la Protection Judiciaire de la Jeunesse qui avait été renouvelé en octobre dernier.

Contact :
Hugues JANSSENS
Chargé de mission Éducation Spécialisée

Favoriser une construction collective des savoirs. Ce samedi 11 janvier, une cinquantaine de formateurs en animation volontaire se sont rassemblés au Lycée Professionnel Sonia Delaunay de Lomme pour la journée de rentrée du réseau.

L’occasion de travailler ensemble sur l’évolution de nos pratiques en stages BAFA et BAFD.

Au programme : évaluation du projet pédagogique cadre des formations BAFA/BAFD, l’évolution du livret d’auto-évaluation du stagiaire et ateliers thématiques de réflexion collective.

Vous avez le BAFA et vous souhaitez devenir formateurs sur nos stages dans le Nord – Pas-de-Calais, n’hésitez pas à nous contacter en nous envoyant vos CV et lettre de motivation à emoulard@ligue62.org

Toutes nos formations BAFA-BAFD de février et avril 2020 sont à retrouver sur notre site internet : www.bafaligue5962.org

Contacts :
Enguéran Moulard
Coordinateur BAFA/BAFD
emoulard@ligue62.org
03 21 24 48 66

Erwyn Caron
Coordinateur BAFA/BAFD
ecaron@ligue59.org
03 20 14 55 12

En ce début de nouvelle année 2020 les formations civiques et citoyennes continuent de se déployer dans l’ensemble du département du Nord.  

Un focus sur la formation « Egalité des Droits » qui s’est déroulée le 23.01.2020 dans les locaux de la Ligue de l’Enseignement à Lille.

Pendant une journée, les volontaires en services civiques ont pu réfléchir, s’exprimer et débattre afin de prendre conscience individuellement et collectivement de l’existence de droits dans l’objectif de pouvoir les mobiliser et les défendre.

Brainstorming, frise chronologique et évènements marquants, jeux de réflexion sur les représentations femme/homme, jeux ‘un pas en avant’ de mise en situation de personnages aux trajectoires de vies multiples et bien d’autres.  Autant d’animations ludiques que d’échanges riches permettant de déconstruire les stéréotypes, de combattre les discriminations et de réfléchir à des solutions pour améliorer des situations inégalitaires.

Du 3 Février au 16 Mars, dans tout le département du Nord, les Point d’Information à la Vie Associative (PIVA) vous proposent un accompagnement au Fond de Développement à la Vie Associative (FDVA).

Le FDVA est un outil financier qui permet aux petites associations (2 ETP maximum) de bénéficier d’un soutien pour le fonctionnement (500 à 3000€) et les projets innovants (500 à 5000€) des associations. Et ce, dans tous les domaines : sport, culture, social, …

La Ligue de l’Enseignement vous encourage à participer à la campagne afin de doter vos actions de moyens supplémentaires.

Vous souhaitez être informé sur les différents temps consacrés au FDVA à proximité de chez vous et bénéficier d’un accompagnement dans la rédaction de vos dossiers, n’hésitez pas à nous contacter.

Contact :
Quentin Denoyelle
Chargé de mission Vie Associative
qdenoyelle@ligue59.org
03 20 14 55 08

Tout au long de l’année, cet anniversaire sera célébré par des évènements organisés partout en France !
Réunissant les bénévoles, les coordinateurs, les partenaires de Lire et faire lire, ces temps d’échanges et de rencontres seront autant d’occasions de fêter les 20 premières années que de préparer les 20 prochaines.

Pour cette occasion une vidéo retraçant les 20 ans a été créée, vous la trouverez en suivant le lien suivant : https://www.lireetfairelire.org/news/en-2020-lire-et-faire-lire-20-ans-42780

Dans le Nord l’année anniversaire a commencé par un évènement sur le secteur d’Hazebrouck. Les bénévoles par leur grande implication ont réussi à obtenir un stand lors des Bouquinales. La ville et le maire tenant particulièrement à cette association ont tenu à mettre à l’honneur notre dispositif à l’occasion des 20 ans.

Lors de cet événement, l’association était représentée lors de ces deux jours. Cela a permis de faire connaitre le dispositif aux personnes se rendant aux Bouquinales mais également aux nombreux auteurs présents. Les bénévoles ont sur ces deux jours, tenu un stand, fait des lectures et ont mis également en place un temps d’aparté pour présenter l’association et répondre aux questions des plus curieux.

Nous tenons par cet article à remercier grandement l’implication des bénévoles pour leur grande implication dans l’organisation mais également pour leur présence.

Si cela vous donne envie de devenir bénévole « Lire et faire lire » à votre tour n’hésitez pas à nous contacter !

Contact :
TERNON Marion
Coordinatrice Lire et faire lire du Nord
03.20.14.55.04
07.83.77.54.08
lireetfairelire@ligue59.org

La Ligue de l’enseignement accompagne les acteurs éducatifs, les enseignants, les familles, les formateurs et les animateurs, les élus et agents des collectivités locales, pour que le droit à l’éducation profite réellement à tous et tout au long de la vie.
L’éducation est un bien commun.
#fairesociété #éducation