Du déconfinement vers une reprise

Ces derniers mois ont été éprouvants. La crise sanitaire et le confinement ont fortement impacté l’activité des associations. Les acteurs du monde associatif, dans sa grande diversité, ont vécu cette période particulière de bien des manières.

Nous nous sommes réinventés. Il a fallu nous mobiliser différemment. Nous avons appris à faire vivre nos projets avec l’obligation d’une distance nécessaire et imposée.

Mouvement d’éducation populaire, Fédération d’associations, nous avons entrepris d’accompagner notre réseau, nos adhérents. C’était un challenge. Nous en avons relevé une partie.

Notre nation toute entière s’est réinventée. Acteur du monde de l’éducation populaire, nous avons œuvré pour accompagner ce moment inédit, en donnant des clés de compréhension, en permettant les mises en réseau, en préservant les objets associatifs fragilisés par le moment, en donnant à voir les initiatives, à dupliquer et essaimer dans tous les territoires.

Je tiens à saluer le travail de nos équipes et l’incroyable bouillonnement d’initiatives issues de toute part parmi nos associations affiliées. Nous les avons relayées de toutes nos forces.

Du sport à la maison à l’UFOLEP, aux ressources pédagogiques proposées par l’USEP, ou encore à notre dossier « comment parler du COVID avec les enfants et les jeunes », et le travail d’accompagnement auprès de notre réseau associatif et culturel, jour après jour, au cas par cas, nous sommes restés debout et mobilisés !

Tout au long de ces pénibles semaines, les français, et bien au-delà, ont pris conscience de la notion de bien commun. Nous avons redécouvert l’utilité d’un service public de qualité, d’un effort national au profit de la santé de tous … Au-delà des applaudissements, chaque soir, la France s’est montrée solidaire, inventive, et créatrice de richesses insoupçonnées.

Malgré tout, nous avons mesuré à quel point notre société demeure vulnérable aux fausses informations, aux fakenews, aux complotismes de tout genre. A ce niveau, notre travail et notre mobilisation est nécessaire pour continuer le travail déjà engagé en vue d’endiguer ces phénomènes.

Parmi nos adhérents, nombreux sont ceux qui se sont mobilisés de façon collective ou individuelle, en organisant des initiatives solidaires, confectionnant des masques ou encore en faisant les courses des voisins les plus vulnérables.

Les plus jeunes ont redoublé de créativité et d’initiatives. Les plus sages ont pu compter sur les autres générations, dans ce moment de privation de leur autonomie.

On a vu poindre la lueur d’un désir d’un autre modèle de société. Ce fameux monde d’après nous a tendu les bras et les questions de revenu universel, d’impôt solidaire sur les fortunes, de nouvelle redistribution des richesses, d’autres formes de consommation, de circuits courts, … , ont pris racine dans nos consciences.

Prudence cependant, ces derniers mois ont permis d’ouvrir une brèche potentielle dans le champ de nos libertés individuelles et collectives. Les systèmes de contrôle de masse, basés sur le digital, devront nous interroger et il nous appartient d’accompagner le débat et l’évolution de la société en la matière.

Seulement voilà, à l’heure bien avancée de ce déconfinement progressif, comment envisageons-nous la reprise de la vie. Comment le monde associatif réussit il à se remobiliser et à reprendre ses activités ?

La crise du coronavirus a considérablement perturbé le fonctionnement des associations. Le gouvernement a pris des mesures pour les aider. Les mesures déployées ont permis de sauver des emplois pendant la période de confinement.

Nos activités ont repris, avec des adaptations certes, mais de façon significative.

Au fur et à mesure de l’évolution des règles de déconfinement et de l’allégement des mesures, les secteurs formation, éducation et vie fédérative ont repris. Vous le découvrirez dans cette newsletter.

La prudence demeure, et pour exemple, nos secteurs vacances et culture demeurent au ralenti.

Aujourd’hui, nous devons nous adapter et tirer les enseignements de cette période inédite. La société a été profondément marquée par la séquence que nous avons vécue. Pourtant sur le champ des idées et sur l’envie d’aller vers un nouveau monde, la route semble encore bien longue.

Dès la rentrée, si la situation poursuit vers cette amélioration progressive et tant attendue, nous serons mobilisés et à 100% de retour.

Je remercie vivement les participants à notre dernière Assemblée Générale et me réjouis du renouvellement de notre Conseil d’Administration.

 

Bruno VERBEKEN
Président de la Fédération du Nord

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.