La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord est une fédération plus de 800 associations locales, regroupant près de 45 000.
Les fédérations animent la vie locale, développent la solidarité et contribuent à la formation de citoyens libres, égaux et responsables dans une société laïque. Elles encouragent les initiatives des territoires qui permettent à tous d’accéder à l’éducation et à la culture dans la reconnaissance des diversités locales.

Le service civique est un programme d’engagement citoyen, pour les jeunes de 16 à 25 ans, dont les thématiques portent sur : la citoyenneté, la solidarité, l’éducation, la santé, la culture, le sport et l’environnement.

En ces temps de crise sanitaire, l’engagement citoyen prend tout son sens. Partout sur le territoire, nous constatons une envie encore plus forte auprès des jeunes de participer et d’être acteur d’actions citoyennes.

Pour la structure d’accueil, cela constitue un appui humain (mais qui ne se substitue ni à un travail salarié, ni à du bénévolat) autour de missions bien définies, et lui permet de bénéficier d’un regard extérieur.

Pour le volontaire, sa mission lui permet de découvrir un projet associatif en lien avec une thématique lui tenant à cœur et de s’engager dans un projet citoyen.

Le programme du Service Civique est en plein développement, il a été annoncé cet été par le gouvernement que 100 000 places seraient créées. Ainsi La Ligue de l’Enseignement vous propose un partenariat afin de vous accompagner dans la mise en place des missions et de gérer la partie administrative du contrat de Service Civique.

Ces contrats peuvent avoir une durée de 6 à 10 mois.

Vous pouvez prendre contact avec nos chargées de mission Service Civiques de La Ligue de l’Enseignement du Nord qui répondront à toutes vos questions.

 

Contacts :
Julie Delbarre
jdelbarre@ligue59.org  

Suzanne Desplanques
sdesplanques@ligue59.org

Pour la deuxième année consécutive, nous organisons une semaine départementale de la fraternité qui aura lieu entre le 15 et le 22 mars 2021.

Ce temps est pour nous l’occasion de rassembler ceux qui, comme nous, sont attachés à faire vivre la fraternité comme principe essentiel du vivre ensemble. Cette semaine départementale est le résultat d’un travail de fond que nous menons au quotidien. Elle est un temps fort important pour notre fédération et notre réseau, d’autant plus au vu du contexte actuel.

Associations et acteurs éducatifs, vous avez jusqu’au 4 février 2021 pour déposer un appel à participation à l’adresse mail suivante : evenements@ligue59.org, afin de faire valoir, au travers d’une ou plusieurs actions, durant notre semaine qui aura lieu entre le 15 et le 22 mars 2021.

Nous avons conscience que la mise en place des actions dans le cadre de cette semaine de la fraternité nécessite une adaptation particulière. Sachez que nous pouvons vous outiller, vous accompagner dans ce cadre, afin de vous aider à mettre en place vos actions, ou les réajuster, de façon dématérialisée, distanciée, de façon adaptée aux circonstances actuelles.

 

Contact :
Alexia BEAUVAIS
Coordinatrice des événements départementaux
evenements@ligue59.org

Le confinement entre dans une nouvelle phase, celle du déconfinement progressif qui impactera la fin de cette année 2020.

Nous relayons chaque semaine les informations de notre réseau, vous trouverez ici les mesures globales annoncées par le Président de la République ainsi que les modalités de mise en œuvre pour les différents secteurs de notre économie annoncées par le 1er ministre jeudi 26 novembre. Les jeunes, les intermittents, les jeunes diplômés, le secteur du tourisme, les professionnels de la restauration sont au centre de ces mesures.

Si vous souhaitez faire une demande d’aide exceptionnelle au fonds de solidarité, en tant qu’association impactée par une perte de votre chiffre d’affaire (50 %) une notice est également disponible afin de vous guider dans votre démarche.

L’équipe Vie Fédérative reste à votre écoute pour vous accompagner tout au long de cette crise sanitaire !

Les annonces du Président de la République.

Le 24 novembre : les étapes progressives du déconfinement :

28 novembre : Adaptation du confinement

  • Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible ;
  • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
  • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
  • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.
  • Ouverture des offices et lieux de culte

15 décembre : Fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour)

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 07h00 du matin à part pour les réveillons du 24 et 31 décembre ;
  • Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées ;
  • Reprise des activités extra-scolaires en intérieur ;
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

20 janvier : Nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent

  • Ouverture des salles de sport et des restaurants ;
  • Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent reprise des cours en présentiel dans les universités 15 jours plus tard ;
  • Possible réouverture des stations de ski courant janvier.

Les déplacements restent donc interdits au moins jusqu’au 15 décembre sauf sur attestation pour motifs impérieux.

 

Mesures annoncées par le 1er ministre jeudi 26 novembre :

Maintien et renforcement des dispositifs d’aides économiques aux entreprises : Fonds de Solidarité d’Urgence pour les activités qui ne reprendront qu’en janvier :

  • 10 000 € ou 20% du CA de 2019 pour les grandes entreprises

Pour les entreprises non administrativement fermées, comme le tourisme :

  • 10 000 € si le CA est divisé par 2 ou une aide de 15 à 20 % du CA

 Pour les intermittent et extras :

  • Aide de 900 € à compter du 1er novembre et jusqu’en février 2021

Pour les jeunes, plan 1 jeune – 1 solution

  • 20 000 jobs étudiants pour accompagner les étudiants décrocheurs, mis en place avec le CROUS, 10h/sem.
  • Doublement de l’accès à la Garantie Jeune déjà augmentée de 50 000 place en juillet, un nouvel engagement porte à 100 000 places, soit 200 000 en perspective

Jeunes diplômés :

  • Accompagnement par l’APEC et Pole Emploi avec l’attribution d’une allocation de 500 €/mois,
  • Renforcement de l’accompagnement par les missions locales.

 

Fonds de solidarité au titre de la crise sanitaire COVID 19
Comment déposer une demande d’aide exceptionnelle ?

 

Retrouvez ici, en fonction de vos spécificités (secteur d’intervention, activité économique, emploi…), les outils qui vous permettront de cibler les aides auxquelles vous pouvez prétendre et les mesures prises pour accompagner les structures de l’ESS durant cette crise sanitaire

Vous retrouverez ici deux informations relatives :
• À la synthèse des mesures en faveur des structures de l’ESS
• Aux aides spécifiques pour la trésorerie et l’emploi des associations.

Vous souhaitez vous engager bénévolement au titre de la réserve civique pour accompagner les personnes isolées, en détresse avec le confinement alors rendez-vous sur la plateforme  : jeveuxaider.gouv.fr :

– 3000 inscrits pour la Collecte des Banques Alimentaires fin novembre.

– 500 étudiants ont pris sous leur aile un collégien en difficulté.

 – 750 inscrits pour soutenir l’administration des hôpitaux de Paris (bientôt affectés !)

Des milliers d’appels et portages de courses à des personnes isolées.

Vous y trouverez des missions près de chez vous, les mission à distance !

Autre information importante : l’ensemble des associations, y compris celles qui ne sont pas agréées au titre de l’aide alimentaire, pourront mettre en place des actions d’aide alimentaire et recevoir des contributions publiques :

Les missions d’assistance aux personnes vulnérables et précaires en tous lieux ont été précisées par l’instruction du 3 novembre 2020 (ministères de l’intérieur et des affaires sociales). Ces missions visent l’hébergement de personnes sans domicile (personne à la rue, sans abri et en bidonvilles), l’aide alimentaire mais aussi les biens de première nécessité et produits d’hygiène, les problématiques d’addiction ou des troubles de la santé mentale. Dans ces cas, la justification du déplacement du bénévole est fournie par la direction des établissements associatifs aux bénévoles. Chacune des structures doit préparer une attestation de déplacement professionnel en précisant si possible la durée de validité et la nature de la mission par nature d’intérêt général, qu’ils mettent en œuvre.
https://www.associations.gouv.fr/associations-intervenant-directement-aupres-des-populations-precaires-une-instruction-precise-le-cadre-d-action.html
Notre équipe vie associative reste disponible pour répondre à vos interrogations, vous orienter et vous orienter au mieux dans l’intérêt de tous.

SYNTHÈSE DES MESURES en faveur des structures de l’ESS

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/20201029-mesures-de-soutien-ESS.pdf

Les aides spécifiques pour la trésorerie et l’emploi des associations

https://associations.gouv.fr/les-aides-specifiques-pour-la-tresorerie-et-l-emploi-des-associations.html

Face à la pandémie de Covid-19, le Gouvernement a mis en place au printemps des mesures pour soulager la trésorerie des associations :

  • Reports de charges, prêts garantis par l’État,
  • Mesures pour réduire ou compenser leurs coûts : activité partielle, fonds de solidarité.

Ces mesures viennent d’être renouvelées pour le deuxième confinement.

En parallèle, le Gouvernement, avec le plan « France Relance », a présenté une feuille de route qui concerne aussi les associations pour un total de plus de 1 milliard d’euros.

100 M€ supplémentaires sont mobilisés pour renforcer leur trésorerie et fonds propres qui sont disponibles immédiatement.

Mobiliser immédiatement de la trésorerie

Pour appuyer l’activité des associations et leur permettre de faire face à leurs besoins de trésorerie liées à la crise sanitaire, France Active propose des solutions financières. Par exemple, le prêt Relève Solidaire intervient en complément des dispositifs d’urgence de l’État. Sans intérêt, il est remboursable au bout de 12 à 18 mois.

France Active appuie les associations en leur proposant des solutions de :

  • Conseil : un appui pour évaluer la situation, définir une feuille de route pour la relance et construire une stratégie financière adaptée.

  • Connexion : l’orientation vers les aides et dispositifs adaptés aux besoins des associations et l’appui à la mobilisation d’un collectif de partenaires

45 M€ sont consacrés à des mesures d’aide à la trésorerie d’ici à 2022 par le biais de France Active pour toutes les associations

Relancer de grands projets

En accompagnement de l’État, la Banque des Territoires mobilise une enveloppe de 40 M€ dans le cadre du plan de relance afin de répondre aux besoins en fonds propres des associations qui émettront des obligations associatives (titre associatif, obligation associative, prêt subordonné à intérêt participatif) leur permettant dans un second temps de mobiliser d’autres financements bancaires, publics ou privés.

40 M€ sont ciblés sur de plus grosses associations pour renforcer leurs fonds propres via la Banque des Territoires.

Soutenir l’emploi et l’activité

15 M€ sont affectés au Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (FONJEP) afin de financer la création de 2 000 postes Fonjep.

Qui est visé ?

Les associations régies par la loi du 1er juillet 1901 ou par le code civil local applicable dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, qui ont une activité économique depuis plus de 2 ans.

Les associations devront être en mesure de définir leur stratégie de développement, leurs enjeux et leurs moyens, permettant de dégager à terme suffisamment de trésorerie pour s’acquitter des intérêts annuels et rembourser in fine le titre au souscripteur.

Les associations relevant du secteur du tourisme ont accès à un fonds spécifique : le Fonds Tourisme Social Investissement de la Banque des Territoires

Retrouvez toutes les informations et les démarches à suivre dans la plaquette : https://associations.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_relance_monde_asso_v5-2.pdf

 

FOCUS : Les aides spécifiques pour l’emploi des associations

DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ NÉCESSITE DE LA RESSOURCE HUMAINE

Afin de permettre aux associations de recruter, 2000 postes aidés financièrement appelés « FONJEP » seront déployés en 2021 et 2022 dans le cadre du plan #1jeune1solution.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Ce sont des aides directes ciblées vers les associations à hauteur de 7 164 €/an pendant trois ans.

Les recrutements doivent concernés des jeunes de 18 à 30 ans, qu’ils soient ou non diplômés et expérimentés.

Ces postes participent à soutenir l’emploi dans le secteur associatif et à développer des actions essentielles à la vitalité des territoires.

QUI EST VISÉ ?

Les associations d’utilité sociale ou d’intérêt général régies par la loi du 1er juillet 1901 ou par le code civil local applicable dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle.

Le dispositif s’adresse plus particulièrement aux associations faiblement dotées en personnel salarié. Il vise à favoriser notamment l’emploi des jeunes en milieu rural où les autres leviers d’emploi sont moins présents du fait d’une activité économique moins dense.

Emplois éligibles :

  • Emplois supplémentaires nouveaux dans les associations ;
  • Emplois renouvelés qui ont fait l’objet (plus de trois mois avant l’embauche) d’un licenciement (économique ou pour faute) ou bien d’une rupture conventionnelle ;

LES MESURES ET LES AIDES DE RELANCE POUR LES ASSOCIATIONS

CDI ou CDD de 12 mois minimum (18 à 24 mois maximum). La durée du travail ne pourra être inférieure à 70 % du temps de travail fixée par la convention collective ou un accord de branche.

Cette année, à nouveau, nous organisons une semaine départementale de la Laïcité, qui aura lieu entre le 7 et le 14 décembre 2020.

Ce temps est pour nous l’occasion de rassembler ceux qui, comme nous, sont attachés à faire vivre la Laïcité comme principe essentiel du vivre ensemble. Cette semaine départementale est le résultat d’un travail de fond que nous menons au quotidien. Elle est un temps fort important pour notre Fédération et notre réseau, d’autant plus au vu du contexte actuel.

La crise sanitaire venant altérer le fonctionnement habituel de notre organisation et de cette semaine particulièrement importante, nous sommes amenés à faire preuve de toujours plus de créativité pour continuer à faire vivre ces actions et ce principe de laïcité.

Associations et acteurs éducatifs, vous avez jusqu’au 29 novembre 2020 pour déposer un appel à participation ou appel à projet à l’adresse mail suivante : evenements@ligue59.org , afin de faire valoir, au travers d’une ou plusieurs actions, ce principe de laïcité, durant notre semaine qui aura lieu entre le 7 et le 14 décembre prochain.

Nous avons conscience que la mise en place des actions dans le cadre de cette semaine de la laïcité nécessite une adaptation particulière. Sachez que nous pouvons vous outiller, vous accompagner dans ce cadre, afin de vous aider à mettre en place vos actions, ou les réajuster, de façon dématérialisée, distanciée, de façon adaptée aux circonstances actuelles.

Contact :
Alexia BEAUVAIS
Coordinatrice des événements départementaux
evenements@ligue59.org

Dans les locaux de la Ligue de l’enseignement à Lille, s’est déroulé l’évènement Mettre en oeuvre la laïcité ce jeudi 1er octobre. Entre ateliers et débats, participants et organisateurs ont eu l’occasion d’échanger sur de futurs projets malgré les visioconférences imposées.

« Il est important que la parole circule ». En ce premier jour d’octobre pluvieux, Sébastien Brioul, responsable du pôle vie fédérative du Nord et du Pas-de-Calais donne le ton à ses collègues pour la journée à venir. Avec les restrictions sociales, un dispositif de visioconférence à distance est mis en place pour que chaque structure et association puisse participer à cette journée. L’objectif de l’événement : permettre un accompagnement méthodologique pour chaque participant dans l’élaboration d’un ou plusieurs projets axés sur les valeurs de la laïcité dans leur structure respective.

Les discours de Daniel Boys, Président de l’Union régionale Nord et de la Fédération du Pas-de-Calais ou encore de Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la Laïcité, inaugurent le lancement de la journée sous couvert de gel hydroalcoolique et masques jetables. Les membres de la ligue, répartis dans différentes pièces se mettent en poste afin d’accueillir au mieux leur groupe respectif sur la plateforme pour un premier temps d’échange.

Des solutions face aux restrictions sociales
Malgré la distance, les prises de paroles fusent entre les intervenants : ces temps d’échanges sont orientés sur une réflexion sur les valeurs prônées par cette dernière mais aussi sur des projets à construire. Pandémie oblige, plusieurs membres se questionnent sur les perspectives d’organisations d’événements malgré la distanciation sociale. Beaucoup ont certaines appréhensions sur les évolutions possibles de la situation sanitaire, « Comment organiser les projets malgré la pandémie ? » se questionne une directrice de structure dans le groupe dirigée par Léa Belloche, chargée de mission formation et citoyenne dans la fédération du Nord. « On est restreint à réduire les capacités d’accueil à trente personnes, on ne touchera pas les mêmes personnes » s’inquiète cette même directrice. Dans le groupe d’Ophélie Blanquart, chargée de mission vie associative, les participants veulent garder espoir « on est animateurs, on va trouver des solutions mais on n’aura pas autant de convivialité par rapport à ces valeurs » admet une animatrice de centre.

A la fin de la journée, plusieurs projets autour de la laïcité et un accompagnement personnel des structures sont crées. Ces derniers seront présentés lors de la Semaine de la Laïcité organisée du 7 au 14 décembre prochain.

Cyriane Duthoit

Le service civique est un programme d’engagement citoyen, pour les jeunes de 16 à 25 ans, dont les thématiques portent sur : la citoyenneté, la solidarité, l’éducation, la santé, la culture, le sport et l’environnement.

La Ligue de l’Enseignement dispose de l’Agrément Service Civique et fait bénéficier à ce titre, à ses structures affiliées, d’un accompagnement administratif et humain pour la mise en place d’une mission de volontariat.

Pour la structure d’accueil, cela constitue un appui humain (mais qui ne se substitut ni à un travail salarié, ni à du bénévolat) autour de missions bien définies, et lui permet de bénéficier d’un regard extérieur.

Pour le volontaire, sa mission lui permet de découvrir un projet associatif en lien avec une thématique lui tenant à cœur et de s’engager dans un projet citoyen.

La structure d’accueil s’engage à :

  • Organiser un emploi du temps de 24 heures hebdomadaires modulables
  • Mettre à disposition un tuteur pour faciliter le déroulement de la mission du volontaire
  • Verser une indemnité de 107,58 euros mensuels (hors frais d’affiliation)
  • Recruter un jeune selon ses motivations et non ses compétences

Le volontaire doit :

  • Être âgé de 16 à 25 ans (ou jusque 30 ans pour une personne en situation de handicap), pour une mission de 6 mois à 8 mois
  • Participer à des formations obligatoires : journées civiques et citoyennes, PSC1 (organisées par la Fédération du Nord)

Il reçoit une indemnité versée par l’Etat de 473,04€ mensuel à laquelle s’ajoute une participation de l’association de 107,58 euros.

 Le rôle de la Ligue de l’enseignement :

  • Assurer toutes les démarches administratives
  • Accompagner l’association dans l’accueil du volontaire
  • Prendre en charge les formations civiques et citoyennes, le PSC1 et supporter financièrement leurs coûts
  • Accompagner le volontaire dans l’élaboration de son projet d’avenir

Le Service Civique fête cette année ses 10 ans et le gouvernement a annoncé en juillet 2020 la création de 100 000 contrats supplémentaires.

Si vous souhaitez accueillir un ou plusieurs volontaires pendant 6 à 8 mois au sein de votre structure, La ligue de l’enseignement est à votre disposition et répondra à vos questions.

Vous pouvez prendre contact avec la chargée de mission Service Civique de La Ligue de l’Enseignement du Nord : Julie Delbarre / jdelbarre@ligue59.org

Notre événement aura lieu le jeudi 1er Octobre 2020, en visio-conférence !

Cette journée est l’occasion de préparer notre semaine départementale de la Laïcité prévue début décembre 2020, avec des échanges croisés et dynamiques d’acteurs éducatifs, associatifs qui font vivre ce principe constitutionnel, qu’est la laïcité, au quotidien.

L’objectif de ce temps étant notamment d’accompagner au mieux les participants à l’élaboration de projets qu’ils porteront notamment lors de la semaine départementale de la Laïcité 2020.

Nous sommes appuyés dans cette démarche par l’Observatoire national de la laïcité grâce à cette vision qui nous est commune, à savoir :

  • faire vivre la laïcité, principe constitutionnel et valeur universelle qui implique la reconnaissance de l’égale dignité de chaque être humain, par une action permanente.

  • garantir la liberté de conscience, la liberté de culte, la liberté de pensée et l’organisation autonome des pouvoirs publics assurant le pluralisme des convictions, la liberté d’expression et l’égalité de droit de tous les citoyens,

  • combattre les inégalités et toutes les formes de discriminations, notamment en raison de l’origine ethnique ou nationale, de la religion ou des convictions, du sexe, de l’âge, du handicap, de l’orientation sexuelle… ».

Cette démarche s’inscrit dans la droite lignée de la loi de séparation de l’église et de l’Etat de 1905 et nous souhaitons consacrer toute l’énergie nécessaire pour lui donner corps par nos actions.

Nous vous attendons nombreux.ses : https://www.facebook.com/events/327263898332917

Au plaisir de vous y retrouver et de construire ensemble de nouveaux projets pour un avenir plus juste et plus fraternel !

Le pôle vie associative de la Fédération du Nord reprend ses activités afin d’accompagner les transformations du monde associatif et les formes d’engagement citoyen dans une logique fédérative permettant ainsi l’émergence d’une force d’action positive.

Dans ce contexte de crise sanitaire complexe, le pôle Vie Associative s’attache d’autant plus à faire vivre et perdurer les valeurs de la ligue de l’enseignement au sein de notre réseau associatif. La laïcité, la fraternité, l’engagement et l’émancipation des citoyens sont nos valeurs de mouvement d’éducation populaire.

L’arrivée d’Ophélie BLANQUART au poste de chargée de mission « Vie Associative » est justement l’occasion pour nous de vous proposer un temps d’échange sur votre structure, vos projets, vos missions. C’est également une possibilité de faire part de vos besoins et de vos attentes vis-à-vis de la Ligue de l’enseignement.

Être affilié à la ligue de l’enseignement c’est un partage de valeurs communes mais également l’accès à un certain nombre de services d’accompagnement associatif, à savoir :  

  • La communication sur votre association et ses actions,
  • Des outils pédagogiques mis à votre disposition
  • L’aide à l’accueil de volontaire en service civique
  • Le service APAC assurances avec des solutions adaptées
  • La réduction SACEM
  • Le conseil et l’accompagnement à la vie statutaire, à la gestion-financements, à la fiscalité, à la fonction employeur
  • L’accompagnement dans le montage de vos projets (culturels, jeunes, éducatifs, sportifs, de solidarité…)
  • La formation aux bénévoles associatifs.

 

ACTUALITES DES ÉVÉNEMENTS  :

Le 2 octobre 2020, à Lezennes, aura lieu la journée départementale sur la thématique : “mettre en œuvre la laïcité“. Cette journée portera sur la mise en place d’ateliers et d’échanges dynamiques. Ce sera donc l’occasion de se mettre en pratique en créant un projet autour de la laïcité !

Cette journée sera l’esquisse de la semaine départementale organisée du 7 au 14 décembre 2020 autour la laïcité. Toutes les associations du réseau associatif de la Ligue de l’enseignement sur le département du Nord sont conviées à y participer, afin de proposer des projets défendant le principe constitutionnel de laïcité.

 

Vous avez des questions, des besoins ou attentes vis-à-vis de la Ligue ? Vous souhaitez nous faire un retour de votre structure au sein de ce contexte de crise sanitaire ? Vous développez un nouveau projet, une action ou une réflexion associative ?

N’hésitez pas à contacter Ophélie BLANQUART : oblanquart@ligue59.org  / 06.64.53.80.13

Face à la progression de la pandémie de COVID-19 en France, le risque pour les personnes les plus vulnérables est aujourd’hui particulièrement important.

Parmi celles-ci, les personnes à la rue et en hébergements précaires font figure de grandes oubliés. Par manque d’accès à l’information, loin des spots télévisés et des réseaux sociaux, ces personnes n’ont bien souvent pas complétement conscience des risques actuels. Aussi, et surtout, parce qu’elles n’ont pas un accès direct à l’eau, à l’hygiène et à des sanitaires.

Au regard de l’urgence, de nombreuses associations et collectifs sont mobilisés sur le terrain en soutien aux acteurs de la solidarité, déjà présents auprès des plus précaires.

Dans le Nord, à Lille,  depuis le début du confinement, les associations estiment que plus de 4.500 repas sont distribués par jour dans la métropole lilloise grâce notamment au concours de la Ville de Lille et de l’État.

Le Samu Social de l’arrondissement de Lille et ses partenaires associatifs de l’agglomération lilloise font appel à la solidarité pour financer des repas grâce à un appel aux dons co-porté : https://mymoneyhelp.fr/projet/covid19-repas-solidaires-lille/?fbclid=IwAR1zqNPL4lbx-Oikbr9tsaNqbt-Q9OQeLgGU-kDXHsV-Hjq50Up8XkgajNY

 

Dans le Pas-de-Calais, depuis plusieurs années des familles rroms vivent, ou plutôt tentent de survivre, dans le bassin minier du Pas-de-Calais sur différents sites.

Le Collectif Fraternité rroms, association affiliée à la Fédération du Pas-de-Calais a alerté les pouvoirs publics et s’est mobilisé en relayant un appel aux dons.

L’aide peut prendre bien des formes, mais dans l’immédiat les bénévoles ont surtout besoin d’aide financière.

N’hésitez pas à alerter le collectif de votre don à l’adresse fraternite.rroms@free.fr. Cela permettra d’anticiper les achats.

Plus d’infos sur le collectif ici : http://rroms.bassinminier62.org/site/