Articles

Vous avez peut-être déjà entendu parler de notre Junior Association « Les Explorateurs de l’Engagement ». Cette Junior Association voyage depuis deux ans à la recherche de « bonnes pratiques » de citoyenneté active chez les moins de 18 ans, car nous sommes déterminés à contribuer à ce qu’on ne nous appelle plus « citoyens de demain » mais que l’on nous considère enfin comme « citoyens aujourd’hui ! ». Lire la suite

Cette saison le Centre de Ressources du Théâtre en Amateur de la Ligue de l’enseignement des Hauts-de-France s’associe au Théâtre de la Verrière (Lille) pour vous proposer à un tarif avantageux un stage-création sur le thème de la Grande Guerre et de son “après”.

1918 / Fichez-nous la paix ! [Une bonne fois pour toute… ?]

Il aura lieu en journée au Théâtre de la Verrière du 29 octobre au 03 novembre 2018 et se terminera par une présentation publique gratuite le 03 novembre à 19h.

Présentation du stage :
” Novembre 1918 : « Nous avons gagné la guerre – il faudra gagner la paix – ça sera plus difficile. » G. Clémenceau. De cette guerre monstrueuse qui ravageait la France, des humains jusqu’aux sous-sols, aurait pu surgir, a failli surgir, à proportion une gigantesque paix. Novembre 2018 ouvre les portes d’une espérance humaine à la mesure du massacre – on n’écrira plus, on ne peindra ni ne dessinera plus la guerre – juré ! craché ! il faut avancer… de la gaudriole au futurisme, de Dada au surréalisme, en passant par Coco Chanel, la TSF et les « progrès » de la chirurgie réparatrice. 1918 : première année d’une cicatrisation ?
Il s’agira de construire théâtralement, poétiquement, humoristiquement un objet sensible qui ne soit pas un monument aux morts, mais un retour aux vivants qui n’oublient pas leur mort. La matière est riche – des écrivains, poètes, peintres, musiciens, caricaturistes aux témoignages des femmes (veuves, orphelines, ouvrières, paysannes…) qui furent essentielles durant 4 années, et pourtant reléguées la paix signée. ”

Périodicité : Lundi 29, mardi 30, mercredi 31 octobre, jeudi 1er, vendredi 2 novembre de 10 à 12h, puis de 14 à 17h (adaptations possibles si nécessaire). Samedi 3 novembre de 14 à 19h – 19h présentation publique.

Stage de 12 à 15 places.
Tarifs tout public : plein 200.00 € et réduit 150.00 € (étudiant, demandeur d’emploi, participant à un autre stage)

Les membres d’une troupe affiliée à la Ligue de l’enseignement bénéficient de tarifs spécialement réduit puisque le CRTA prendra en charge 50€ sur votre inscription*, soit un tarif plein de 150€ et un tarif réduit de 100€.

Inscriptions auprès de info@theatreamateur-npdc.org, en retournant ce bulletin d’inscription, dûment complété.

*dans la limite de 8 inscriptions

Le catalogue des formations BAFA/BAFD de l’Union Régionale Hauts-de-France de la Ligue de l’enseignement est disponible. Vous pouvez le consulter ci-dessous et vous inscrire sur le stage de votre choix directement sur notre site : www.bafaligue.org.

Informations & renseignements :

Tél : 03 20 14 55 12

Mail : bafa@ligue59.org

La Ligue de l’enseignement soutient « La Marche Solidaire » organisée par un collectif qui réunit notamment deux associations  « l’Auberge des Migrants » (62) et « la Roya Citoyenne »(06). Lire la suite

La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord en collaboration avec le CRIJ Hauts-de-France délivrent des formations civiques et citoyennes auprès des volontaires en service civique. Cette formation fait partie intégrante du contrat d’engagement. Elle est un atout pour le volontaire, tant au niveau de sa mission que de sa vie quotidienne. Lire la suite

La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord organisait samedi 14 avril 2018 la dixième rencontre départementale des Juniors Associations. Lire la suite

Le vendredi 30 mars 2018 avait lieu la diffusion d’un film «Anzin : parole citoyenne ». Un court métrage  réalisé par le Conseil citoyen (accompagnée par nos équipes), en présence de M. le Maire, de plusieurs élus, de la déléguée du préfet à l’égalité des chances, Mme Dequin, et de nombreux habitants. Lire la suite

L’Appel au secours du CRAJEP Hauts-de-France : Respecter la Convention Internationale des Droits de L’Enfant.

Chaque nuit dans de nombreuses villes et territoires de notre région, des enfants sont livrés à eux-mêmes. La situation des jeunes migrants, et plus spécifiquement celle des mineurs non accompagnés dont le nombre ne cesse de croître, est alarmante : pas d’accès aux droits fondamentaux, pas de mise à l’abri, pas d’accès à l’éducation ni à la santé. Des jeunes qui errent, des enfants qui dorment dehors dans le froid, des mineurs en danger.

De nombreux acteurs associatifs, citoyens ou professionnels dénoncent le traitement réservé aux jeunes étrangers se déclarant mineurs non accompagnés (MNA) et leur difficulté à obtenir un accompagnement global pluridisciplinaire adapté (social, juridique et médico-psychologique) ainsi qu’à faire reconnaître leurs droits. Les enfants sont traités comme les adultes malgré leur situation de vulnérabilité, ce qui est contraire à la législation française en matière de protection de l’enfance.

Un mineur non accompagné est un mineur en danger ! Ceci est, en définitive, la seule considération à prendre en compte. Animés par cette conviction, nous demandons que les situations de vulnérabilité des mineurs non accompagnés soient traitées en accord avec la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

De nombreux citoyens s’engagent individuellement ou collectivement pour aider ces jeunes à obtenir la protection à laquelle ils aspirent et à laquelle ils ont droit. Nous saluons cette mobilisation et l’encourageons. Mais lorsque l’essentiel est en jeu c’est aussi une réaction collective forte dont nous avons besoin. Il nous faut nous mobiliser davantage collectivement, nous organiser pour dire et agir.

Aussi nous demandons à l’ensemble de nos associations, fédérations, ou mouvements de participer aux initiatives d’accueil et de soutien, d’ouvrir leurs structures ou leurs équipements, de se mobiliser pour répondre à l’urgence.
Nous ne pouvons nous résigner : il faut réussir à accompagner, à structurer un éventuel parcours avec les jeunes.

Enfin nous alertons l’ensemble des responsables politiques et publics sur la gravité de cette situation. Le premier accueil des jeunes dans des conditions dignes et sécurisantes doit être inconditionnel et garantir un temps de répit permettant l’émergence d’une relation de confiance et la diffusion d’une information claire. Un bilan de santé doit être établi et l’accès aux soins doit être garanti.

Aujourd’hui, chaque jour, dans notre région des Hauts de France, les droits de l’Homme sont abimés. Et ceux des enfants, piétinés.

Le CRAJEP, Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire, est une coordination associative qui a pour vocation d’animer le réseau des mouvements de Jeunesse et d’Education Populaire membres en favorisant l’information, la concertation et la coopération. Par ailleurs, il promeut et représente ses membres auprès des pouvoirs publics et au sein d’espaces de concertation régionaux ; il s’implique politiquement sur les questions de Jeunesse et d’Education Populaire en contribuant à la mise en oeuvre de politiques éducatives tout en assurant une veille informative sur ces questions et en demeurant force d’interpellation à l’égard des institutions régionales ; il accompagne une réflexion collective sur les questions de Jeunesse et d’Education Populaire à partir de l’expérience et de l’implantation des mouvements sur les territoires.

La Ligue de l’enseignement – Fédération du Nord mobilise le réseau des Juniors Associations et des volontaires en Service Civique pour la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme du 19 au 25 mars 2018, dans le cadre d’un projet dénommé les “messagers du net”.

Lire la suite